jeudi , 14 décembre | 04 : 26
Accueil / Breaking news / Brice Dollabella: L’interview explosive!

Brice Dollabella: L’interview explosive!

Vox Veritas a décidé de revenir sur un des personnages les plus influents du Black Birds Consilium, le célèbre Gouverneur Brice Dollabella pour faire le point sur les événements récents qui ont agité notre actualité.

C’est dans son bureau, au palais du Gouverneur sur GD 1192, que le “Colonel” a accepté de nous recevoir.

 »

-VV: Bonjour mon Colonel, je vous remercie de nous accueillir.

-BD: Gouverneur Dollabella s’il vous plaît, ou plus simplement Brice si vous préférez. Mon titre de Colonel appartient à un passé révolu. Soyez les bienvenus.

-VV: Merci Gouverneur, nous voulions échanger avec vous pour évoquer les évènements récents, dont certains se sont révélés tragiques.

-BD: Oui en effet je pense que nous traversons des heures bien sombres. Et l’avenir le sera peut être encore plus si nous n’y prenons pas garde…

-VV: Commençons par la disparition de Slavan Griffin. Vous connaissiez bien l’homme paraît-il ?

-BD: En effet, Slavan œuvrait déjà dans l’ombre d’Alvinia depuis un moment et nous avions eu beaucoup de contacts sur la gestion des différents systèmes. J’en garde le souvenir d’un travailleur infatigable et un serviteur dévoué à notre cause…Mais malheureusement aussi un piètre stratège.

-VV: Et bien, on peut dire que vos propos ont le mérite de la franchise. Que reprochez vous à Mr Griffin sur ses orientations ?

-BD: La langue de bois ne fait pas partie de mes attribus. Slavan s’était montré bien trop va-t-en guerre et imprudent. Cela nous a mené au bord de la guerre contre deux superpuissances, souvenez vous. Gérer une puissance comme la nôtre nécessite du doigté et l’art de la diplomatie, sachant que nous avons tout d’abord à penser à la menace Thargoïd. Je vous ferais aussi remarquer que nous sommes toujours en rupture de liens diplomatiques avec l’empire.

-VV: Seriez vous donc en train de dire que sa disparition est, in fine, une bonne chose pour l’avenir du Consilium?

-BD: Absolument pas! Sa mort est une tragédie pour nous tous. Et j’en suis d’autant plus frustré qu’il avait manifesté de l’intérêt pour mes propositions afin de renverser la situation et par là même renforcer notre capacité à nous préparer à l’arrivée des Aliens.

-VV: Quelle sont-elles, ces propositions ?

-BD: Stopper nos expansions et former une alliance de raison avec une superpuissance pour nous donner les moyens d’atteindre nos objectifs.

-VV: Mais vous savez bien que le Consilium a toujours rejeté cette option. Pourquoi faudrait il remettre en cause notre indépendance ?

-BD: Ouvrez les yeux ! Nous sommes actuellement aux abois: le LARA n’a pas encore trouvé quoi que soit qui nous permettrait de contrer la technologie Thargoïd, notre autorité n’est plus respectée dans nos propres systèmes, nos ennemis se sentent pousser des ailes, le terrorisme refait surface, le projet Destiny n’avance pas ou peu… Nous devons réagir, et j’ai la conviction que nous devons désormais penser à nous renforcer via une alliance forte avec une superpuissance si nous voulons assumer notre destin. Nous ne pourrons pas y arriver seuls, c’est évident pour moi.

-VV: Vous êtes en train de remettre directement en cause la capacité de Rapture II à gérer la situation ?

-BD: Je veux être clair. J’ai été un ardent défenseur de sa nomination. C’est un tacticien et un meneur d’hommes hors norme, et je lui fais toute confiance pour mettre aux pas les factions rebelles qui sapent notre influence dans nos systèmes. Mais je vous parle de politique. Il n’est pas un homme d’état, il a été désigné pour rétablir l’ordre. C’est un soldat, le meilleur d’entre tous.

-VV: Vous préconisez une alliance avec une superpuissance, mais pourquoi pas toutes finalement ? Ne serait ce pas plus efficace ? Quand on voit qu’elle ont fait récemment des efforts pour travailler ensembles, dans le domaine de la recherche par exemple.

-BD: J’en n’y crois pas! Elles ont eu trop de conflits historiquement entre elles, leurs intérêts sont antagonistes sur beaucoup de points. Et pour être franc, je me méfie comme la peste de l’empire. Pour moi, des gens capables de faire le commerce d’esclaves ne peuvent pas être considérés comme les défenseurs naturels du genre humain. J’assume totalement ce choix, et il est d’autant plus logique que sur le plan de la recherche Alien ou pour notre projet de fabrication de notre croiseur Farragut, nous avons plutôt intérêt à nous rapprocher de la Fédération. Nous pourrions gagner des mois sur le planning de nos projets. Hors, le temps joue contre nous. Il faut être pragmatique.

-VV: Vous êtes connus pour avoir beaucoup étudié le premier Consilium jusqu’à sa destruction par les zèbres verts. Faites vous un lien avec la vague de terrorisme actuelle et spécialement la cellule Sigma?

-BD: Sans aucun doute, mais les choses sont bien différentes maintenant. Le Black Birds Consilium est devenue une faction puissante, ce qui n’était pas le cas à l’époque. Nous assistons maintenant à une guerre asymétrique, la cellule Sigma s’attaque à nos symboles et fait usage de la terreur pour briser notre cohésion et essayer ainsi de nous fragiliser. Cela ne doit pas arriver, et nous devons tout faire pour éradiquer cette cellule dans les meilleurs délais.

-VV: Et vous pensez que ce n’est pas le cas ?

-BD: Et bien je pense qu’il y a un eu un peu trop de permissions accordées aux pilotes et nous en avons payé le prix au niveau de notre influence. De plus, l’enquête sur Sigma n’a toujours pas progressé. Nous avons même pour la première fois perdu une bataille. C’est inédit !

-VV: Seriez vous en train de dire que le Squadron fait preuve de laxisme ?

-BD: Je constate les choses voilà tout. Disons simplement que je trouve que le bar des pilotes, le fameux Persephone, fait un chiffre d’affaire encore bien trop important compte tenu des circonstances…

-VV: Concernant Sigma, pensez vous qu’il y ait un lien quelconque avec le sommet Sigma organisé par l’empire et dont les détracteurs disent qu’il s’agirait d’un gouvernement de l’ombre ?

-BD: Écoutez je trouve cela troublant comme beaucoup de gens. Si vous mettez tout en perspectives, les menaces impériales, la mort de Slavan en territoire impérial. Même si celà a l’air trop gros, le lien n’est pas à exclure. C’est une raison supplémentaire pour moi de ne pas fricoter avec les impériaux.

-VV: Une dernière question général : une fois la mission de Rapture II menée à bien, envisageriez vous de briguer le poste de Porte Parole du Consilium?

-BD: Mais je vois que l’heure tourne et il me faut vous abandonner. Voici ma réponse : la vie d’un gouverneur est d’être tout entier à servir ses concitoyens. Je serai donc là où le Consilium jugera bon que je sois pour mener à bien cette mission.”

Le gouverneur Brice Dollabella est actuellement l’un des personnages les plus populaires aux yeux de l’opinion dans les systèmes sous administration du Consilium.

Nous verrons comment celle ci évoluera dans les jours qui viennent après cette interview exclusive, et parfois explosive à certains égards.

A Propos de Arthur Regulus

Arthur Regulus
Arthur Regulus est Reporter de guerre pour Vox Veritas. Ancien Officier des renseignements de l'armée fédérale, il a rejoint le Consilium dès la découverte des premières épaves Thargoïd.

Nous vous conseillons

Sigma frappe le Squadron en plein cœur !

C’est avec une tristesse immense que nous avons appris la nouvelle. En déplacement sur GD …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *