lundi , 11 décembre | 16 : 52
Accueil / Breaking news / Interview du vainqueur BBRA

Interview du vainqueur BBRA

La Ronde du pirate

Hier se tenait la course « La Ronde du Pirate » organisée par le BBRA. Cette organisation mythique avait pris ses quartiers dans une installation illégale du système DAIN pour y faire concourir les plus courageux pilotes de la galaxie. Entre « tunnels » et course poursuite avec des pirates voyant d’un très mauvais oeil ce débarquement sportif, la course a été haute en couleurs. C’est un Black Birds, le CMD Phoneix qui a remporté la course. Il a bien voulu répondre à nos questions.

 

Quel vaisseau aviez-vous pour cette course ?
Il s’agit d’un Eagle de course., savamment amelioré par la vieille Farseer et finement préparé par les technodons, me permettant d’atteindre une vitesse de pointe d’environ 600 m/s.

Pouvez-vous nous décrire en quelques mots votre course ?
Tout s’est joué au départ. Dans le premier virage, j’ai senti un choc sur mon aile droite suivi d’une explosion. C’était le commandant Samel, des Gardians of tranquility. Il a voulu boosté mais le choc l’a dévié de sa trajectoire et il a fini contre un mur. J’ai appris après coup qu’il etait sain et sauf. tant mieux, c’est vraiment un très bon pilote. Ensuite il m’a suffit de gérer la course, profitant de ma vitesse de pointe pour prendre de l’avance dans les parties rapides. Le commandant Zaurus m’a collé de prêt, mais a fait une petite erreur dans le dernier tour dans le fameux S de Othon qui m’a permit de passer la ligne d’arrivée avec une avance relativement confortable.

En quoi cette course était-elle différente pour vous ?
J’avoue que faire une course au milieu des pirates et des chasseurs de primes était assez fun. C’était une course très technique, il suffit de voir le nombre d’accidents qu’il a pu y avoir lors des différentes manches.

Une fois de plus, c’est un Black Birds qui remporte la victoire, avez-vous une explication ?
J’ai ma petite idée oui. Les pilotes du squadron s’entraînent tout au long de l’année. On nous prend pour des têtes brulées mais nous connaissons nos limites à force de combattre. Celui qui ne les connait pas à tendance à finir dans une capsule de survie au milieu de l’espace…

Immédiatement après la course, vous êtes parti à plus de 20.000 Al de la bulle, est-ce pour fuir les journalistes ou vos fans ?
Non, je n’y avais pas pensé. mais il est vrai que ma secrétaire particulière m’a informé de nombreuses sollicitations de la part des médias et des commissions d’antidopage. Honnêtement, je m’en cogne, je suis pas là pour faire des interviews ou remplir des éprouvettes, je suis là pour accueillir comme il se doit toute race alien belliqueuse qui pourrait se manifester.
Et puis mon départ est plus en lien avec The EDge FRaternity, vous en avez peut être entendu parler mais je n’en dirais pas plus.

D’après le Président du BBRA, vous avez gagné cette course mais le CMD Khoriss conserve la tête. Comme est-ce possible alors qu’il n’était même pas là ? Trouvez-vous ça normal ?
Déjà à l’époque de ses victoires, il y avait eu des rumeurs de dopage au sapin de noël. Tout le monde sait que le commandant Khoriss est un homme de l’ombre, qui aime tirer les ficelles sans en avoir l’air. Mais les règles de la BBRA sont claires. L’article 8 dit bien que pour le championnat compte les 4 dernières courses. J’attends donc la prochaine avec impatience, nous pourrons voir à ce moment là qui est réellement le meilleur.

Désolé, je dois vous laisser, je m’approche dangereusement d’une étoile à neutron là

A Propos de Artélus Aastein / Reporter

Artélus Aastein / Reporter
Artélus Aastein est un célèbre Reporter de Vox Veritas. C'est un journaliste de famille puisque son père exerçait ce métier dans le domaine sportif, sa mère, historienne et chercheuse était une passionnée des guerres Thargoides. Elle a mené son mémoire de Doctorat sur les Black Birds. Dès qu'il a eu connaissance de la réactivation du Squadron, Artélus Aastein, alors journaliste à SOL a décidé de venir s'établir à Munfayl où il participe à la mise en place de Vox Veritas dès novembre 3301. Il est le reporter de "terrain" du journal et jouit d'un bonne notoriété. Dernièrement il a fait rapatrier les cendres de ses parents à Mynfayl "notre berceau de cœur, là où nous aurions toujours dû habiter", souligne t-il.

Nous vous conseillons

Alexandra Gidh: Première déclaration publique

En exclusivité pour Vox Veritas, la nouvelle Porte Parole est venue présenter les nouvelles orientations …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *