lundi , 11 décembre | 16 : 51
Accueil / Breaking news / Au nez et à la barbe des pirates

Au nez et à la barbe des pirates

Or et Palladium à gogo..

Ou plus exactement à 40 ceti, au sein même de systèmes récemment suspectés d’héberger des confréries de pirates naissantes.

Le ballet entre les vaisseaux chargés d’Or, de Palladium et d’autres denrées rares à battu son plein pour les Black Birds dans le système il y a 3 jours. Ces échanges confirment définitivement que la « mule » des pilotes Black Birds a prit du service. Le nom de United Bank of BBS aurait même été susurré à l’oreille des autorités du Consilium lors du dernier Conseil (information non officielle, non confirmée).

Visiblement les pilotes Black Birds ont un plan, qu’ils mettent, comme à leur habitude à exécution sans se soucier le moins du monde des conséquences, dangers ou autres état d’âme, dont ils sont de toutes façons totalement dépourvus !

« Nous les avons vu débarquer un soir », révèle un agent de force de sécurité dans un autre système que 40 Ceti. « Ils ont fait leur manège. Pendant que le T7 récupérait plus d’Or que je n’en ai jamais vu dans ma vie, d’autres Black Birds tournaient autour de la mule et de son livreur en attaquant tout vaisseau s’approchant. Ils n’ont répondu à aucun de nos messages, et l’un de nos pilotes, un bleu on l’excusera, à même été détruit en essayant de les scanner. Ces types sont des barbares qui font ce qu’ils veulent. Nous avons déposé une plainte auprès de l’Ordre Galactique, mais je me fait peu d’illusion quant à l’issue. Pour toute réponse lors du dépôt je n’ai eu qu’un grand éclat de rire. Un SCANDALE ! »

 

La mule temporaire des Black Birds

La mule temporaire des Black Birds

De l'or !
De l’or !

A Propos de Artélus Aastein / Reporter

Artélus Aastein / Reporter
Artélus Aastein est un célèbre Reporter de Vox Veritas. C'est un journaliste de famille puisque son père exerçait ce métier dans le domaine sportif, sa mère, historienne et chercheuse était une passionnée des guerres Thargoides. Elle a mené son mémoire de Doctorat sur les Black Birds. Dès qu'il a eu connaissance de la réactivation du Squadron, Artélus Aastein, alors journaliste à SOL a décidé de venir s'établir à Munfayl où il participe à la mise en place de Vox Veritas dès novembre 3301. Il est le reporter de "terrain" du journal et jouit d'un bonne notoriété. Dernièrement il a fait rapatrier les cendres de ses parents à Mynfayl "notre berceau de cœur, là où nous aurions toujours dû habiter", souligne t-il.

Nous vous conseillons

Escarmouches à la base INRA d’Alnath

La science à coups de plasma et de multi-cannons: c’est apparemment ainsi que le groupe …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *