jeudi , 14 décembre | 08 : 08
Accueil / Breaking news / Destination Beagle Point

Destination Beagle Point

Les Black Birds de l’autre côté de la Galaxie

Il aura fallu plusieurs heures pour que les images envoyées par Rapture XXXIV depuis le point le plus extrême de notre Galaxie : Beagle Point. Les photos ont été prises à 65.060 Al de Munfayl depuis la surface d’une planète. Le voyage aura duré plusieurs semaines, à bord d’un Anaconda spécialement préparé pour l’expédition. Ce dernier, bardé de capteurs et sondes, renferme une quantité très importante de données scientifiques.

Le pilote aura parcouru, pour le  voyage jusqu’à Beagle Point, 143.000 Al !

 

C’est une première pour les Black Birds dont l’activité principale n’est pas l’exploration. La question a d’ailleurs été soulevée ce matin lors de la conférence de presse organisée pour l’occasion. La réponse a été apportée par le Professeur Christopher Samuel :

« Cette expédition n’est que la première du genre. Je peux vous annoncer aujourd’hui qu’une autre du même type est en préparation et concernera Sagittarius. Notre intention est de faire un maximum de relevés partout dans la galaxie afin de trouver toutes les anomalies ou irrégularités stellaires pouvant nous mettre sur la route des « non humains ». On doit saluer le courage et la pugnacité de ce pilote. Les données qu’il a collecté, même si nous n’avons pu en récupérer qu’une infime partie, le reste étant toujours à bord, sont déjà très intéressantes. A titre d’exemple, nous avons capté à 8.400 Al du « Nid » une explosion ESM confinée depuis notre centre de recherche ! »

Rapture XXXIV doit maintenant refaire le voyage de retour pour rapporter ces données scientifiques. Aucune date n’a été précisée afin de ne pas prendre le moindre risque. Une escorte sera, de toutes façons, prévue une fois arrivé dans la « bulle humaine ».

Cette expédition n’est que la première du genre

 

A Propos de Artélus Aastein / Reporter

Artélus Aastein / Reporter
Artélus Aastein est un célèbre Reporter de Vox Veritas. C'est un journaliste de famille puisque son père exerçait ce métier dans le domaine sportif, sa mère, historienne et chercheuse était une passionnée des guerres Thargoides. Elle a mené son mémoire de Doctorat sur les Black Birds. Dès qu'il a eu connaissance de la réactivation du Squadron, Artélus Aastein, alors journaliste à SOL a décidé de venir s'établir à Munfayl où il participe à la mise en place de Vox Veritas dès novembre 3301. Il est le reporter de "terrain" du journal et jouit d'un bonne notoriété. Dernièrement il a fait rapatrier les cendres de ses parents à Mynfayl "notre berceau de cœur, là où nous aurions toujours dû habiter", souligne t-il.

Nous vous conseillons

Sigma frappe le Squadron en plein cœur !

C’est avec une tristesse immense que nous avons appris la nouvelle. En déplacement sur GD …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *