vendredi , 17 novembre | 23 : 07
Accueil / Breaking news / La grogne monte chez les gardiens du consilium

La grogne monte chez les gardiens du consilium

La révolte gronde en ce moment au sein du consilium. Manifestations, grèves, émeutes mêmes, la tension est palpable partout dans les stations, et jusque sur les outposts avancés des planètes lointaines.

Parmi les catégories de travailleurs les plus mécontents, on observe avec surprise la grogne d’un certain nombre de fonctionnaires du consilium, ceux qu’on appelle les Gardiens de systèmes. Les gardiens occupent une rôle peu connu au sein de la DISC (Division d’Intercation et de Soutien Consulaire). Leur fonction est pourtant essentielle pour la surveillance de nos systèmes, comme nous l’explique le leader du mouvement, Rapture LVIII, militant syndicaliste qui anime la fronde.

« C’est sur nous, les gardiens, que repose tout l’empire Black Birds. Notre travail consiste à suivre en temps réel les influences et les activités des dizaines de factions dans plus de vingt systèmes. Il y a de quoi occuper ses journées, croyez-moi. Un travail dur, précis, méticuleux, qu’on ne peut pas confier à n’importe qui. C’est en fonction de nos relevés que les gros bonnets décident des politiques à suivre. Nous sommes les petites mains. Façon de parler, car bon nombre d’entre nous ont perdu au combat l’usage de leurs mains.

Or, la profession de Gardien est en danger, nous explique Rapture LVIII. Une rumeur persistante laisse entendre en effet que les tâches dévolues jusqu’ici aux gardiens seront désormais automatisées.

« Les huiles du consilium veulent nous remplacer par des machines, continue Rapture LVIII. Les relevés automatiques, c’est l’avenir, qu’ils disent. C’est le progrès. La performance. L’efficacité. La productivité. ‘Vous êtes dépassés !’ qu’ils nous disent, les patrons. Ils vont nous virer. Il paraît qu’on coûte trop cher. Mais ils ne se rendent pas compte qu’on ne peut pas se fier à ces traitements automatiques! Mes camarades et moi, on s’insurge contre cette réforme qui va priver de leurs maigres revenus toute une catégorie de travailleurs injustement méprisés. Les gardiens de systèmes sont l’âme de la BGS, et doivent le rester.

Les officiers de la DISC n’ont pas souhaité s’exprimer officiellement pour démentir la rumeur. Nous avons néanmoins pu entrer en contact avec un membre du staff, qui souhaite garder l’anonymat, mais nous a donné son point de vue.

« Externaliser, c’est un bien grand mot… Et puis vous savez, ces prétendus gardiens sont pour la plupart des éclopés, mal remis d’une rencontre du troisième type avec des boulettes de plasma. On les a mis gardiens parce qu’on ne savait pas trop quoi en faire, et quitte à leur donner une pension, autant qu’ils servent à quelque chose. Vu qu’avec leur patte en moins ou leur bras amputé, on ne peut même plus leur faire balayer les pads, à ces estropiés (il ponctue ses propos d’un rire gras).
Quant aux gardiens valides, avec l’invasion thargoïd qui se prépare, ils rendront de meilleurs services au front. Le consilium a besoin de chair à can…. Euh, je veux dire de vaillants pilotes, braves et dévoués, pour défendre la galaxie. »

Bref, le conflit couve. La rentrée sociale promet d’être agitée dans les systèmes du Consilium.

A Propos de Albert Blondin

Albert Blondin, romancier et journaliste, s'est rendu célèbre par ses reportages d'investigation. Il a découvert Munfayl et le Consilium au cours d'une enquête portant sur les asiles psychiatriques. Il n'a plus songé à en partir, surtout depuis qu'il a découvert l'UAlcool au Perséphone. Il met depuis quelque temps tout son talent à suivre les Black Birds sur les théâtres d'opération.

Nous vous conseillons

Réactions du consul par intérim suite à l’afflux inattendu de touristes sur LTT 9360

Depuis quelques jours, le système LTT 9360 est devenu l’une des destinations  touristiques les plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *